Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comprendre le masque flou

Publié le

Voilà une technique au nom trompeur, car son objet est d'accroître la netteté apparente d'une photo. Pourquoi est-elle ainsi nommée ? Comment la paramétrer et l'exploiter au mieux pour éviter qu'elle ne donne un aspect trop numérique aux images ?

Le masque flou, ou unsharp masking, n'a pas vu le jour avec l'ère de la photographie numérique. Il date de l'argentique et avait déjà pour objet l'amélioration de l'acutance. Réalisé sous l'agrandisseur, il mettait en oeuvre une version floue de l'image d'origine.

Le procédé a été repris en numérique, toujours avec un duplicata doté d'un flou gaussien qui est soustrait de l'original, créant un masque présentant des zones plus claires à l'emplacement des contours de la photo de base. Ensuite, la fusion d'une copie plus contrastée de l'original, du masque et de l'original lui-même procure un rendu aux contours plus marqués, dégageant une plus grande impression de netteté. Elle ne comporte pas plus de détails, mais ceux qui existent sont plus prégnants. La plupart des logiciels offrent cette fonction, Photoshop l'appelant Netteté, dans Camera Raw (comme dans Lightroom) et Accentuation dans le menu Filtre > Renforcement avec un paramétrage un peu différent. Quatre curseurs sont disponibles dans Netteté. Gain joue sur l'intensité du procédé. Plus il est haut, plus l'accentuation est forte. Rayon agit sur la taille des détails et il est important de ne pas trop forcer pour éviter la formation d'un halo. Détail est plus complexe, servant à limiter la commande d'accentuation aux détails ou à renforcer la structure de zones moins détaillées pour en renforcer la texture (un ciel nuageux, par exemple). Masquage module la nature du masque, de sorte que l'accentuation est appliquée globalement (O) ou aux contours les plus fins (100).

Son intérêt est d' éviter d'accentuer dans des endroits où il n'en est nul besoin, les zones unies, ou presque, comme le ciel bleu. Pour Rayon, Détail et Masquage, le maintien de la touche Alt (PC) ou Option (Mac) fait passer l'image en niveaux de gris et révèle les contours accentués pour les deux premiers, le masque pour le troisième. Impossible dans cette FAQ de donner des valeurs optimales, d'autant que l' état de l'art implique d'appliquer une préaccentuation pour le visionnage écran avant les réglages de tonalité et de couleurs,ainsi qu'une accentuation finale selon le support et la taille d'impression. Sachez qu'il vaut mieux intervenir après la réduction du bruit et sur un duplicata dans la palette de calques, avec le mode de Fusion Luminosité pour éviter les halos colorés. Sachez également que cette augmentation du contraste peut amener un écrêtage dans les ombres et les hautes lumières, qui peut être contrecarré par Style de calques > Options de fusion en jouant sur les curseurs de la zone Comparaison.

Les techniques concurrentes

Photoshop offre un copieux menu Filtre > Renforcement avec Plus net, Encore plus net et Contours plus nets, sans paramétrage. Pour une action plus subtile, Netteté optimisée, capable de différencier son action pour les tons clairs et foncés et d'agir sur le bruit, gère plusieurs types de flou (flou directionnel, par exemple), alors que Réduire tremblement vise le flou de bougé avec des résultats mitigés. De nombreux plug-ins, comme Macphun lntensify ou Silver Etex Pro, offrent aussi des réglages de structure ou de microstructure, n'agissant que sur les contours les plus fins. Pensez aussi à Clarté qui renforce le contraste local dans les tons moyens

Commenter cet article