Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Imprimez avec photoshop et lightroom

Publié le par VOLKER GILBERT

Imprimez avec photoshop et lightroom

Bien que l'affichage des images sur écran soit devenu aujourd'hui la norme, une photo couchée sur du papier procure une expérience autrement plus satisfaisante. Voici comment gérer l'impression à l'aide des logiciels d'Adobe.

Avouons qu'il est difficile de revenir aux austères paramètres d'impression de Photoshop après avoir essayé les vastes fonctionnalités de Lightroom en la matière. Celui-ci bénéficie d'une architecture modulaire qui attribue à chaque module des fonctions qui lui sont propres tout en conservant la même disposition des commandes pour l'ensemble des modules. Au sein du module Impression, le panneau de gauche rassemble les paramètres prédéfinis de mise en page et les collections tandis que le panneau de droite recense les commandes dédiées à la mise en page et à l'impression des images. Si Photoshop laisse la mise en page aux bons soins de l'utilisateur, le panneau Style de disposition de Lightroom offre d'emblée plusieurs manières de mettre en page les photos à imprimer, le panneau Paramètres d'image s'occupant des différentes options pour utiliser au mieux la surface du papier. Le panneau Disposition contrôle les marges, le quadrillage et l'espacement des cellules ; le panneau Repères, l'affichage des guides et repères. Quant au panneau Page, il autorise l'ajout de diverses informations à l'impression.

La boîte de dialogue Paramètres d'impression de Photoshop a subi quelques remaniements au fil des versions qui visaient à en faciliter l'utilisation. Cependant, ses options ainsi que celles du panneau Travaux d'impression de Lightroom restent parsemées de pièges et d'embûches. Il suffit d'oublier de régler une seule de ces options pour gâcher inutilement du papier et des encres.

Attention au taux de contraste

  Lexique  
    Gamut
Etendue des couleurs d'une image ou d'un espace couleur. Il définit l'ensemble des couleurs qu'un appareil photo, un écran ou une imprimante est à même de restituer.
   

Mode de rendu

Stratégie utilisée pour convertir les couleurs d'une image vers celle d'une imprimante

Si la qualité d'un tirage est intimement liée à celle de la photo d'origine, il faut garder à l'esprit qu'il est difficile, voire impossible, de faire correspondre toutes les couleurs et tonalités d'une image affichée sur un écran à celles d'un tirage imprimé. D'abord, le taux de contraste d'un écran se situe le plus souvent entre 500:1 et 1000:1 alors que celui d'un tirage papier oscille entre 200:1 (support brillant) et 50:1. Ensuite, de nombreux papiers possèdent une texture qui tend à réduire, au même titre que la dispersion des encres de l'imprimante, la richesse des détails de l'image imprimée. Enfin, le gamut de la plupart des écrans est inférieur à celui des imprimantes photo et, a fortiori, des appareils photo - de quoi introduire des distorsions de couleurs plus ou moins prononcées.

L'épreuvage à l'écran offre un moyen efficace pour faire face aux problèmes de contraste et de couleur. Il permet d'anticiper à l'écran l'apparence visuelle d'une image imprimée, puis de corriger le rendu de celle-ci à l'aide des outils de correction. Dans Lightroom, l'épreuvage à l'écran et l'optimisation de l'image se font obligatoirement dans le module Développement. Dans Photoshop, vous pouvez effectuer ces deux étapes dans Camera Raw ou au sein de l'application elle-même. L'étalonnage préalable de l'écran et de l'imprimante est une condition sine qua non pour le succès de l'épreuvage à l'écran, la reproduction quasi intégrale des couleurs de l'imprimante par l'écran en est une autre.

Et à la netteté

Après avoir optimisé les couleurs et les contrastes (Réglages de base, Courbe des tonalités et/ou TSL dans Lightroom ou Camera Raw, calques de réglage Niveaux, Courbes, Teinte/Saturation et/ou Balance des couleurs dans Photoshop), il est souvent utile d'accentuer l'image une nouvelle fois pour ainsi compenser une perte de netteté due à la diffusion des encres dans les couches du papier. La fonction Netteté d'impression, présente au sein du panneau Travaux d'impression de Lightroom et de la boîte de dialogue Options du workflow de Camera Raw, convient parfaitement pour cet exercice.

Dans Photoshop, vous pouvez choisir parmi les outils du menu Renforcement, appliqués à l'image entière ou à certaines parties de celle-ci. Un plug-in spécialisé tel que PhotoKit Sharpener ou Nik Sharpener aide alors à obtenir une netteté parfaite grâce à des paramètres prédéfinis qui tiennent compte à la fois du format du tirage, du type du papier et du procédé d'impression.

Utilitaires d'impression dédiés

Si Lightroom et/ou Photoshop conviennent parfaitement à la plupart des besoins en matière d'impression, sachez qu'il existe un certain nombre d'utilitaires qui s'adressent à tous ceux qui impriment une grande quantité d'images. Les RIP (Raster Image Processor) communiquent directement avec l'imprimante à l'aide d'instructions internes alors que les gestionnaires d'impression utilisent toujours le pilote de l'imprimante tout en affranchissant celui-ci d'un certain nombre de contraintes. Tous offrent davantage de contrôle sur les paramètres d'impression et un meilleur flux d'impression, permettant par exemple de gérer des dossiers de contrôle et files de travaux et d'automatiser le positionnement des images sur la feuille ou la laize du papier dans un objectif d'économie de consommables. De même, certains offrent la prise en charge d'encres monochromes, voire des fonctions ou profils optimisés pour le noir & blanc. lmagePrint et QuadTone RIP sont deux exemples de RIP pour l'impression de photos Oe second étant dédié aux photos monochromes). Parmi les gestionnaires d'impression, citons Mirage (Mac/Windows). Prin Tao (Mac) et Qimage Ultimate (Windows). ce dernier étant très réputé pour la qualité de ses algorithmes d'accentuation et de redimensionnement.

Commenter cet article